Dow établit son premier record depuis janvier


El-Erian: les investisseurs reconnaissent que les craintes commerciales sont de court terme

Quelle guerre commerciale? Le Dow a atteint son premier record depuis la fin janvier.

Ce jalon montre que Wall Street n’est pour la plupart pas épargnée par les escalade des conflits commerciaux entre les États-Unis et la Chine.

Le bond de 251 points de l'indice Dow Jones a marqué jeudi son 100ème record depuis l'élection du président Donald Trump, selon les indices S & P Dow Jones. Le S & P 500 a également enregistré un record absolu.

Le Dow a fermé à 26.657. Il a gagné environ 3 300 points depuis son creux du 2 avril, lorsque les investisseurs étaient plus inquiets pour le commerce. Ils parient que la vigueur de l’économie américaine alimentera la déclenchement de tarifs.

"Le marché montre une force incroyable", a déclaré Paul Hickey, cofondateur de Bespoke Investment Group.

Les actions ont augmenté en fin d'année dernière et en janvier après que les républicains eurent adopté une réduction massive de l'impôt sur les sociétés. L'euphorie a envoyé le Dow passant de 25 000 à 26 000 en seulement sept jours de bourse. Même les optimistes du marché se demandaient si la valorisation des actions était devenue incontrôlable.

"En janvier, nous avions l'impression que le marché était à l'épreuve des balles", a déclaré Dan Suzuki, stratège de portefeuille chez Richard Bernstein Advisors. "Ce n'est plus le cas."

Finalement, ce rassemblement s’est effondré de façon dramatique, ponctuée de deux plongées de 1 000 points en une seule journée. Wall Street a été submergée par les craintes d’inflation et de relèvement des taux d’intérêt. Ce fut le moment le plus effrayant pour les investisseurs américains depuis des années.

"Le sentiment était vraiment devenu incontrôlable. Le recul était une vérification de la réalité. L'absence d'un nouveau plus haut depuis si longtemps a permis au marché de rattraper les fondamentaux", a déclaré Hickey.

Et les fondamentaux sont très bons. Les bénéfices des entreprises ont explosé, grâce à la forte croissance économique et à la réduction de l'impôt sur les sociétés. le taux de chômage est tombé à seulement 3,9%. Et la croissance économique américaine a atteint un sommet rythme annualisé de 4,2%.

"Ce qui compte le plus pour les investisseurs, ce sont les bénéfices des entreprises", a déclaré Suzuki. "La tendance des bénéfices est saine et en accélération. C'est extrêmement haussier pour les actions américaines."

CNNMoney (New York) Première publication le 20 septembre 2018 à 09h58 HE



Source link